23/07/2021 - 08/08/2021

@wbsc    

Hosted by:   JPN

Softball Olympic Games 2020 - Official Payoff

Loredana Auletta: "Disputer les Jeux Olympiques est le top du top"

Loredana Auletta: "Disputer les Jeux Olympiques est le top du top"
01/06/2020
Auletta a représenté l'Italie aux Jeux Olympiques de Sydney 2000. Sa fille Erika Piancastelli sera la capitaine des 'Azzurre' à Tokyo

Loredana Auletta a connu une belle carrière dans le softball. A 31 ans elle s'est envolée en Australie pour participer aux Jeux Olympiques de Sydney 2000. Elle jouait à l'époque pour Forli en Italian Softball League.

"Cela m'émeut toujours de repenser aux Jeux Olympiques," se rappelle Auletta. "Le tournoi Olympique était la plus grande expérience pour un athlète. C'est tellement énorme que ça semble être un rêve jusqu'à ce que vous soyez sur le terrain."

L'Italie a remporté deux matchs aux Jeux de Sydney. "Nous étions prêts pour Sydney. Nous avons mérité ces victoires mais nous n'avons pas vraiment été fortes collectivement. Gagner ces deux matchs était super mais je suis convaincue que nous aurions pu faire mieux."

La lanceuse Susan Bugliarello a remporté les victoires, 1-0 face à Cuba et à la Nouvelle-Zélande. Auletta était sa receveuse. "Susan était notre meilleure joueuse, notre as. Elle nous a donné 101% de ce qu'elle avait. Phénoménal."

Auletta a débuté sa carrière d'athlète à Modène. Elle est arrivée à Parme de Calasecchio, près de Bologne en 1993. Elle a joué pour Forli vers la fin de sa carrière. Toute sa carrière s'est jouée le long de la Via Emilia, l'ancienne route construite par les romains près de 200 ans avant Jesus Christ et qui relie toujours l'Emilie Romagne et la Lombardie dans le nord de l'Italie.

La carrière d'Auletta comme meilleure receveuse de la ligue italienne a repris en 1997 après une césure. En 1996 Loredana et son mari Pier Piancastelli, un ancien champ extérieur de baseball, ont célébré la naissance de deux jumelles. L'une d'entre elles, Erika, a marché dans les pas de sa mère et est désormais capitaine de l'équipe nationale italienne qui s'est qualifiée pour le tournoi de softball des XXXIIe Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

"Comme je disais," ajoute Auletta, "disputer les Jeux Olympiques est le top du top, le rêve de tout athlète. Je suis tellement heureuse que ma fille puisse vivre ce rêve."

Partagez-vous vos souvenirs Olympiques avec elle?
"Elle était très curieuse à propos d'un tatouage réalisé avec mes coéquipières Marta Gambella et Clelia Ailara pour nous souvenir des Jeux de Sydney. Elle a toujours posé des questions et cela m'a conduit à partager ces émotions avec Erika et sa sœur jumelle Nicole."

Les Jeux Olympiques n'auront pas lieu en 2020. Comme Erika a t'elle réagi?
"Je dirais qu'elle était soulagée. Avant l'annonce du report, l'incertitude l'avait rendue anxieuse. Elle sait désormais qu'elle a une année de plus pour être prête."

Auletta et sa famille ont passé le confinement lié au Covid-19 dans leur maison de famille à Modène, en Italie.
"Cette quarantaine a imposé un changement majeur. Nous ne pouvons que nous adapter, comme tout le monde. Nous avons essayé de #resterforts. Nous avons installé une cage de frappe pour qu'Erika puisse continuer à s'entrainer. Nous utilisons des balles de softball indoor biensur. Erika s'occupe de la préparation physique et me force à la suivre dans les escaliers."

Auletta est toujours active dans le softball en tant qu'entraineur.
"J'avoue que le terrain me manque. Cela fait deux moins maintenant et j'ai hâte d'y retourner. Dans le même temps, je crois que la communauté du softball doit rester en contact pour #resterenforme."

Enfin, lorsqu'Erika jouera pour l'Italie à Tokyo, cela sera t'il la première fois qu'une fille les dispute les Jeux après sa mère en softball aux Jeux Olympiques ?
"Je n'en suis pas sûre mais je crois que ce n'est jamais arrivé en softball. Cela n'est jamais arrivé dans le softball italien, c'est certain."